Bébert et l Omnibus (1963)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Bébert et l Omnibus
 



Pages : 1  2  

 
Continuité
Les policiers sont devant une vitrine. Plan suivant, ils sont devant l'entrée du magasin.
Ajoutée le 04 Sep 2005
Minutage :  00:02:00
 

 
Continuité
Avant d'entrer dans le magasin, Bébert a son blouson par dessus son col de chemise. Dans le magasin, son col de chemise est sur le blouson.
Ajoutée le 04 Sep 2005
Minutage :  00:06:00
 

 
Continuité
Le turfiste qui suit le grand frère de Bébert déplie un journal pour écrire dessus. Au bas des escaliers, le turfiste tient maintenant deux journaux (dont un replié sur lequel il écrit).
Ajoutée le 04 Sep 2005
Minutage :  00:10:00
 

 
Continuité
La caisse enregistreuse avec laquelle joue Bébert a du être mise là pour les besoins du film. En effet, on voit juste au dessus, au plafond, une pancarte qui indique une caisse à droite.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:12:00
 

 
Continuité
Sur le plan rapproché, on voit qu'il y a une voiture stationnée derrière le taxi au premier plan. Plan suivant, la voiture a disparu.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:13:00
 

 
Tournage
Le col de chemise de Bébert n'est pas positionné de la même façon d'un plan à l'autre. Et on voit des projecteurs se refléter dans ses yeux.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:14:00
 

 
Continuité
Les voitures arrétées au feu ne sont pas les mêmes entre les deux plans. De plus, le trottoir du fond est à l'ombre alors qu'il était au soleil juste avant.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:14:00
 

 
Continuité
Il y a moins de pailles dans le pot d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:14:00
 

 
Tournage
La lumière des projecteurs de tournage se reflète sur le dos du panneau.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:17:00
 

 
Continuité
Le wagon dans lequel est censé se trouver Bébert et d'où vient de descendre son frère est une 1ère classe. En gare de Gretz, c'est un wagon de 2ème classe.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:19:00
 

 
Continuité
Bébert a quelque chose de noir au coin de la lèvre qu'il n'avait pas sur le plan précédent.
Ajoutée le 05 Sep 2005
Minutage :  00:19:00
 

 
Continuité
Quand le wagon (au fond) dans lequel se trouve le frère de Bébert s'éloigne, il n'y a pas de tuyau passant devant la vitre de la porte de séparation. Sur le plan intérieur, il y en a un.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:21:00
 

 
Continuité
Sur le plan large, le gamin qui lit un Tintin au bas des escaliers est à l'ombre. Plan rapproché : il est au soleil.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:24:00
 

 
Observation
Mme envoie ses enfants se coucher. Mais vu l'éclairage extérieur, la scène se passe en plein après-midi (alors qu'il est censé être 20h passées) !
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:25:00
 

 
Continuité
L'éclairage est différent d'un plan à l'autre (ombres dans l'escalier différentes).
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:26:00
 

 
Continuité
La position des bottes à droite de l'escalier n'est pas la même d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:27:00
 

 
Continuité
Les objets sur le bureau derrière Bébert ne sont pas exactement les mêmes d'un plan à l'autre. Et la manivelle du téléphone a bougé.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:32:00
 

 
Continuité
Le vélo n'est pas posé de la même façon sur le mur d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:33:00
 

 
Continuité
La scène est éclairée totalement différemment d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 06 Sep 2005
Minutage :  00:36:00
 

 
Continuité
La main de Bébert dépasse plus ou moins de la couverture en fonction des plans.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  00:39:00
 

 
Continuité
Les avertissements sur les explosifs que l'on voit en plan rapproché ne sont pas visibles sur le plan large.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  00:42:00
 

 
Continuité
Quand l'agent Sncf découpe les photos, elles sont regroupées au bord du bureau. Sur le plan rapproché, elles sont étalées devant le standard.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  00:47:00
 

 
Continuité
Quand le chariot poussé par Bébert tombe sur la voie, il est parfaitement perpendiculaire aux rails. Plan suivant, il est un peu de travers. Et plus tard, quand le chef de gare le découvre, il est dans une position totalement différente.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  00:51:00
 

 
Géographie
La borne kilométrique sur laquelle s'assoient le frère de Bébert puis son père n'est pas identique d'un plan à l'autre, alors qu'elle porte les mêmes directions et distances : les mentions 'D21' et 'Seine et Marne' ont disparu. De plus, le panneau du fond n'est pas le même : chaussée glissante puis intersection.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  00:54:00
 

 
Géographie
La départementale D21 relie la Ferté-sous-Jouarre à Pontault-Combault (Seine-et-Marne). Elle passe 10 kilomètres au nord de Liverdy-en-Brie. Il ne peut donc y avoir de borne kilométrique portant le numéro D21. Comme l'indique l'erreur signalée par Philippe de Prieter, la borne filmée est un accessoire de tournage.
Ajoutée le 09 Feb 2010
Minutage :  00:54:00
 

 
Continuité
La position de l'oreiller de 'l'inspecteur de l'hygiène' est différente d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  01:09:00
 

 
Continuité
Quand le frère de Bébert arrive chez le représentant, ses vêtements sont secs, alors qu'il était trempé jusqu'au os quelques instants plus tôt.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  01:20:00
 

 
Continuité
Vu les ombres bien nettes sur le sol, la scène a été tournée en 'nuit américaine'. De plus, il pleut des cordes.
Ajoutée le 07 Sep 2005
Minutage :  01:23:00
 

 
Continuité
Quand le frère de Bébert ouvre la porte de la Gendarmerie, le hall d'entrée n'est pas éclairé. Plan suivant, il l'est.
Ajoutée le 08 Sep 2005
Minutage :  01:24:00
 

 
Continuité
Les lanternes arrières du wagon qui explose ne sont pas positionnées de la même façon d'un plan à l'autre.
Ajoutée le 08 Sep 2005
Minutage :  01:29:00
 

Pages : 1  2  


Autres films du même genre :

 

Retour haut de page