Pour cent briques, t'as plus rien (1982)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Pour cent briques, t'as plus rien
 




 
Observation
Les deux hommes sont venus à la banque deux jours avant le braquage. Comment se fait il qu'au début le directeur qui leur avait parlé ne les reconnaisse pas ? Certes le personnage joué par Gérard Jugnor a une cagoule...mais on lui voit presque tout le visage!
Ajoutée le 13 Mar 2010
 

 
Clin d'Oeil
Le vendeur de journaux n'est autre que Edouard Molinaro, le réalisateur.
Ajoutée le 15 Jul 2005
Minutage :  00:10:00
 

 
Observation
Gérard Jugnot attaque une banque avec un jouet d'enfant comme mitraillette. Admettons que l'apparence de ce jouet puisse tromper son monde. Par contre, lorsqu'il tire avec, les clients de la banque et les policiers à l'extérieur croient à des coups de feu. Or il est impossible que les bruits sortant d'un jouet aient l'intensité sonore des coups de feu d'une véritable mitraillette.
Ajoutée le 15 Jan 2007
Minutage :  00:30:00
 

 
Observation
Lors de la prise d'otage, on voit Nicole sortir de la banque et demander une certaine somme d'argent, une voiture, avec 'radio sur ondes courtes' pour éviter les flics. Quand les braqueurs et le flic prennent cette voiture (censée être équipee comme la police), on peut remarquer déjà que ce n'est pas une radio sur ondes courtes, mais une petite CB d'amateur. Quant à la radio sur ondes courtes, elle ne sera jamais utilsée par la police, car c'est une bande accessible par tout le monde !
Ajoutée le 21 Jan 2005
Minutage :  01:00:00
 

 
Continuité
Lors de l'entrainement pour le bracage dans l'appartement, Sam dit : "Pas de panique" puis "oui, mais là, ils vont se demander pourquoi pas de panique". Entre ces deux répliques, on distingue un léger décalage de position. On peut en conclure qu'il y a eu de prises pour tourner cette scène et qu'elles ont été assemblées pour n'en former qu'une.
Ajoutée le 13 Aug 2008
Minutage :  01:12:10
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page