Police Python 357 (1976)

Tournage





 
Jaquette de Police Python 357
Réalisé par Alain Corneau

Yves Montand : Inspecteur Marc Ferrot
François Périer : Commissaire Ganay
Simone Signoret : Thérèse Ganay
Stefania Sandrelli : Sylvia Leopardi
Mathieu Carrière : inspecteur Ménard

Tags : police , python , montand , corneau , signoret , meurtre
 



Pages : 1  2  

 
Continuité
Au lieu de s'asseoir sur son gant dans la voiture, pourquoi Ferro ne le met-il pas discrètement dans sa poche ?
Ajoutée le 21 Oct 2014
 

 
Continuité
comment marc ferrot a t il pu escalader l'immeuble lorsqu'il veut chercher des indices dans l'appartement ?
Ajoutée le 18 Dec 2010
 

 
Continuité
Ganay dit à Sylvia d'ouvrir le tiroir où il a mis le réveil. Mais la commode a plein de tiroirs et il lui a pas dit lequel ouvrir. Comment a-t-elle deviné directement duquel il s'agissait ?
Ajoutée le 21 Jul 2015
 

 
Continuité
Pourquoi Ferrot a-t-il trouvé des choses à mettre à sac dans l'appartement de Sylvia alors qu'il avait ordonné que toutes ses affaires soient amenées à l'hôtel de police ?
Ajoutée le 21 Jul 2015
 

 
Continuité
Si Thérèse Ganay veut faire croire à son suicide en suppliant Marc Ferro de lui tirer dessus avec sa propre arme, pourquoi lui a-t-elle dit de prendre le volant et de lui tirer dessus sur le siège passager, alors que ce détail peut annuler à lui seul toute la crédibilité du stratagème ?
Ajoutée le 16 May 2016
 

 
Continuité
Ganay ment : contrairement à ce qu'il dit, ce n'est pas au supermarché qu'il a compris pour Ferro et Leopardi mais à l'hôpital.
Ajoutée le 05 Apr 2021
 

 
Continuité
Au début du film, quand on observe la voiture des voleurs de statuettes d'église, sur deux plans rapprochés, la position des roues est différente.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:05:30
 

 
Continuité
Entre deux plans successifs, Thérèse GANAY tient ses lunettes différemment
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:07:06
 

 
Continuité
Un soir, l'Inspecteur MENARD dit à l'Inpecteur FERROT : « A demain 8 heures, pour l'interrogatoire des deux types de l'église ». Le lendemain, peu avant 22h50 (heure à laquelle l'Inpecteur FERROT appelle la gare pour savoir à quelle heure arrive le dernier train en provenance de Paris), l'un des deux types de l'église déclare : « ça fait faire huit heures qu'on répète la même chose ». Or, il devrait donc être aux alentours de 16h00 ou 17h00.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:12:05
 

 
Continuité
Entre deux plans quasi-successifs à la gare d'Orléans, la camionnette orange en arrière-plan de Sylvia LEOPARDI a disparu.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:12:59
 

 
Continuité
Au stand de tir, on voit l'Inspecteur FERROT s'exercer avec son arme. A chaque exercice, on n'entend le tir que de cinq balles au lieu de six comme en comporte le barillet.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:15:57
 

 
Continuité
Sylvia LEOPARDI déchire une photo prise par le Commissaire GANAY. Sur un plan, la déchirure est verticale. Plus tard, sur un autre plan, lorsqu'elle recolle les deux morceaux, la déchirure est en diagonale.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:28:43
 

 
Continuité
Lors d'une conversation dans un parc entre l'Inspecteur FERROT et Sylvia LEOPARDI, la luminosité est différente entre deux plans.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  00:31:40
 

 
Continuité
Quand l'Inspecteur Abadie vient interroger la marchande stylos, on remarque que beaucoup d'objets (plantes, chaussettes, la revue accrochée avec une pince à linge) sont à la même place qu'au jour où Sylvia LEOPARDI est venue offrir un stylo à l'Inspecteur FERROT.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:06:37
 

 
Continuité
Les Inspecteurs FERROT et MENARD discutent en voiture. Sur un plan, la vitre arrière est mouillée. Sur le plan suivant, elle est parfaitement sèche.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:07:53
 

 
Continuité
Les Inspecteurs FERROT et MENARD discutent en voiture et sont suivis par une Renault15. Sur le plan suivant elle a disparu et la voiture finit de tourner alors que sur le précédent plan, elle roulait en ligne droite.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:08:46
 

 
Continuité
L'Inspecteur FERROT à son bureau ouvre le dossier de Sylvia LEOPARDI. Entre deux plans successifs la position du dossier sur le bureau est différente.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:10:53
 

 
Continuité
Quand l'Inspecteur FERROT est tabassé par les hommes de l'Alsacien, sur un plan il est allongé sur le ventre, sur le suivant, il est sur le côté.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:13:54
 

 
Continuité
Dans cette séquence, la Renault 6 de l'Inspecteur FERROT est tantôt alignée par rapport à la route et tantôt légèrement de travers.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:14:12
 

 
Continuité
Quand l'Inspecteur MENARD part pour l'hôpital, la voiture qu'il conduit à l'ampoule du fau arrière gauche grillée. Quand plus tard il revient de l'hôpital avec la même voiture, l'ampoule fonctionne normalement.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:14:28
 

 
Continuité
Entre deux plans successifs, les billes autour des photos ne sont pas disposées de la même façon (il y en a beaucoup plus sur le premier plan que sur le second plan rapproché).
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:20:58
 

 
Continuité
Quand l'Inspecteur FERROT passe, sans le savoir, devant la propriété « La grenouillère », un gros plan sur le château montre un chien en premier plan. Ce plan est un clin d'oeil à la photo prise antérieurement au même endroit par le Commissaire GANAY.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:30:38
 

 
Continuité
Quand le Commissaire GANAY s'absente quelques minutes pour rentrer chez lui pour « porter un médicament à sa femme », la vitre côté conducteur est ouverte alors qu'il fait froid dehors (le Commissaire porte un manteau et un chapeau). On en déduit que la vitre est restée ouverte pour une raison de netteté de prise de vue.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:32:00
 

 
Continuité
La Renault 5 du Commissaire GANAY n'est plus à la même place entre l'arrivée et le départ devant son domicile comme on peut le voir en arrière-plan de l'Inspecteur FERROT.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:33:00
 

 
Continuité
Sur la Renault 5 du Commissaire GANAY, le rétroviseur intérieur est tantôt présent, tantôt absent.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:34:00
 

 
Continuité
Vers la fin du film, lors du dernier face-à-face au bord de la Loire entre l'Inspecteurs FERROT et le Commissaire GANAY, il y a des feuilles aux arbres. Or, plus tôt dans le film, on est aux environs de Noël. On en déduit que la séquence du « duel » a été filmée en début de tournage.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:34:00
 

 
Continuité
Alors que le Commissaire GANAY n'y a pas touché, le rétroviseur extérieur gauche n'a plus la même position entre deux plans. Il a été déplacé dans le deuxième plan pour faciliter la prise de vue de l'intérieur de la Renault 5.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:34:00
 

 
Continuité
L'agent de la S.N.C.F. fait une description précise à l'Inspecteur MENARD du suspect recherché (en l'occurrence l'Inspecteur FERROT) alors qu'à la gare d'Orléans, il n'a jamais fixement regardé FERROT, regardant davantage Sylvia LEOPARDI.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:44:00
 

 
Continuité
Quand Thérèse GANAY souhaite prendre le volant de sa voiture, entre deux plans successifs, on observe que les véhicules en arrière-plan sont différents.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:46:00
 

 
Continuité
Quand l'Inspecteur MENARD poursuit la voiture de Thérèse GARAY conduite par l'Inspecteur FERROT, il s'arrête en bord de Loire et les laisse filer pour ne pas être repéré. Quand la voiture s'arrête au moins cent mètres plus loin, il a déjà rattrapé à pied et de nuit la voiture de Thérèse GARAY.
Ajoutée le 17 Sep 2007
Minutage :  01:49:00
 

Pages : 1  2  


Autres films du même genre :

 

Retour haut de page