Grand Bazar, Le (1973)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Grand Bazar, Le
 




 
Continuité
Dans le supermarché, Galabru s'adresse à Serrault et apprend qu'il en est le patron. Il saisit un tube de mayonnaise. Au plan suivant, ce tube s'est, comme par miracle, transformé en tube de ketchup avec lequel il macule sa veste.
Ajoutée le
 

 
Continuité
Jean-Guy balance à même le sol le contenu d'une boîte de petits pois pour faire tomber les ménagères voulant s'emparer du cochon de lait et la vide entièrement. Or sur le plan suivant on le voit à deux reprises attraper d'autres petits pois au fond de cette boîte de conserve
Ajoutée le 31 mars 2019
 

 
Continuité
C'est en fin de journée, vers mes 17 heures, qu'Emile et les Charlots voient se dresser la pancarte annonçant l'ouverture d'un Euromarché en face de l'épicerie buvette. Et le lendemain matin vers les 8h le même hypermarché est déjà entièrement construit et prêt à recevoir sa clientèle. Comment un magasin de ce gabarit a-t-il pu être construit en seulement une quinzaine d'heures?
Ajoutée le 31 mars 2019
 

 
Tournage
au début, quand Phil et Jean-Guy sortent de leur immeuble, ils ont déjà les bas de pantalons mouillés avant de passer dans la flaque d'eau de la femme de ménage, d'où, le fait que ce n'était pas la seule prise.....
Ajoutée le
Minutage :  00:03:04
 

 
Continuité
Lorsque l'on voit les charlots sortir de leurs HLM, pour aller boire leur café chez émile, Phil se fait déchirer intégralement la manche par un autre charlot (jean-guy). Lorsqu'on revoit phil chez émile, son blouson est comme neuf !
Ajoutée le 28 janv. 2005
Minutage :  00:03:51
 

 
Continuité
Au tout début du film les Charlots vont boire leur café chez Emile. Au comptoir, on peut constater un sourire trés visible de Jean. Une seconde après, ce dernier a un air complètement desespéré. Ceci est dû au fait que la scène a été tournée plusieurs fois et que cette différence n'a pas été prise en compte lors du montage.
Ajoutée le 23 nov. 2006
Minutage :  00:04:07
 

 
Observation
Lorsque Emile lance les sucres dans les tasses, il en met un à coté et lorsqu'il veut le remettre dans la tasse, il le rate à nouveau
Ajoutée le 31 oct. 2006
Minutage :  00:04:22
 

 
Continuité
Quand les Charlots courent après le bus, il y a du soleil et le sol est sec. Quand ils ont rattrapé le bus, ils traversent la route, et dans le plan suivant (quand ils arrivent devant leurs usine), on voit que le temps est gris et que surtout le sol est mouillé! Cela montre bien que les deux scènes n'ont pas été tournés au même moment...
Ajoutée le 10 mars 2012
Minutage :  00:06:52
 

 
Tournage
Le Bus 136 semble fictif ou reconstitué. On lit porte de Saint Cloud et juste à droite Chatenay Malabry. Or le 136 qui part de la porte de Saint Cloud ne passe pas et ne passait pas par Chatenay Malabry.
Ajoutée le 05 sept. 2014
Minutage :  00:06:56
 

 
Continuité
Jean fait tomber un arrosoir et un pot de peinture sur sa table devant lui. En dégageant ceux-çi à l'aide d'un couteau à enduire, l'arrosoir se retrouve à sa gauche et le couteau à sa droite.
Ajoutée le 02 juin 2003
Minutage :  00:08:23
 

 
Observation
Phil démarre la machine, mais il ne mets pas la clé dans la serrure et ne fait que le geste....
Ajoutée le
Minutage :  00:09:11
 

 
Continuité
Les charlots se font des sandwich au saucisson, il y a devant le motoculteur, une bouteille de rouge. Lorsque que celui-ci se met à avancer il n'y a plus la bouteille.
Ajoutée le 21 juin 2003
Minutage :  00:09:36
 

 
Tournage
La pendule a été filmé en marche normale. Puis lors du montage, ils passent le plan en arrière. D'ailleur, on peut voir l'image "sauter"
Ajoutée le 16 sept. 2010
Minutage :  00:10:19
 

 
Continuité
Lorsque les charlots sont appelés dans le bureau du directeur (de l'usine de tondeuses), une secrétaire les guide. Lorsqu'elle s'apprête à rentrer dans le bureau elle n'a pas de 'mains au fesses' : sa jupe est blanche. Lorsque la porte se ré-ouvre (pour laisser entrer les charlots), on voit deux grosses taches de mains pleins de cambouis sur la jupe de la secrétaire.
Ajoutée le 28 janv. 2005
Minutage :  00:11:03
 

 
Tournage
Lorsque Jean livre des caisses de lait à vélo il en renverse au carrefour, or avant que les bouteilles ne tombent on voit déjà des traces de lait renversé sur la route, probablement dues à des prises précédentes.
Ajoutée le 27 mars 2005
Minutage :  00:17:12
 

 
Continuité
Lorsque jean monte 12 étages pour livrer les 3 caisses de vin. On voit une femme sortir avec un serpent autour du cou, elle lui demande de rentrer. On voit un lion sortir. Jean prend la fuite. Sur un autre plan, on voit que deux caisses de vin ?
Ajoutée le 05 nov. 2005
Minutage :  00:21:59
 

 
Continuité
Phil essaye la moto d'émile, se prends un mur en cassant le clignotant, et on le revoit intact plus tard....
Ajoutée le
Minutage :  00:23:01
 

 
Géographie
Quand Phil est poursuivi par les motards, toutes les plaques des voitures sont 77, Seine et Marne. Or, leur cité est dans les Hauts-de-Seine, puisqu'au début du film ils prennent le bus 136 (actuel bus 289) reliant Clamart à la Porte de Saint-Cloud.
Ajoutée le 03 sept. 2010
Minutage :  00:25:33
 

 
Géographie
On voit bien que l'impasse n'en est pas une : outre le panneau de rue "Rue de Choisy", on voit une rue latérale quand les motards reculent et quand ils sautent le mur, on voit que la rue tourne en fait en angle droit
Ajoutée le 03 sept. 2010
Minutage :  00:25:58
 

 
Observation
Comment un supermarché peut-il être construit en deux jours ?
Ajoutée le 29 juil. 2005
Minutage :  00:29:46
 

 
Clin d'Oeil
L'un des gardes dans le supermarché, qui reçoit tout le paquet de lessive et qui essaie d'avertir ses collègues bien difficilement avec son sifflet, n'est autre que Christian Fechner, le producteur
Ajoutée le 22 juin 2008
Minutage :  00:53:47
 

 
Tournage
Quand ils imaginent les différentes facons de piller le supermarché, on voit la camionnette de ceux qui récupèrent l'argent. Elle passe devant la caméra, et si on met pause, on voit nettement l'équipe du tournage.
Ajoutée le
Minutage :  01:02:03
 

 
Observation
Dans la scene de la vente du magasin, on fait boire au commissaire-priseur un alcool fort, et puis il doit cracher des flammes tellement c'est fort ! Et bien on voit très nettement que Roger carel tient un chalumeau devant sa bouche !!!
Ajoutée le 18 nov. 2006
Minutage :  01:13:44
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page