Lucky Luke (2009)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Lucky Luke
 




 
Anachronisme
La carte des USA dans le train date de 1869, il est question des présidentielles, donc le film se passe vers 1871-72. Or, Billy the Kid n'est né qu'en 1859 et donc n'était pas hors la loi à l'époque (Jesse James et Calamity Jane avaient déjà débuté leur carrière, même si en 1871, Calamity était dans l'armée en Arizona)
Ajoutée le 05 Sep 2010
 

 
Anachronisme
Le drapeau des USA sur le train est le Stars et Stripes actuel, qui n'est en vigueur que depuis 1960. Il y avait beaucoup moins d'étoiles sur celui de l'époque
Ajoutée le 05 Sep 2010
Minutage :  00:06:53
 

 
Clin d'Oeil
Après le départ de la diligence qui a amené Billy the kid à daisy town, on peut voir derrière billy the kid marqué sur une maison "james huth bank". Petit clin d'oeil au réalisateur du film qui n'est autre que "james huth".
Ajoutée le 08 Oct 2011
Minutage :  00:17:08
 

 
Anachronisme
Billy The Kid appelle un des homme de Pat Poker "coton-tige". Les coton-tiges n'ont été inventés qu'en 1923.
Ajoutée le 06 Sep 2010
Minutage :  00:17:22
 

 
Clin d'Oeil
Quand Lucky Luke dit "dans ma ville il y a des cactus", c'est un clin d'oeil à la chanson "les Cactus" de Jacques Dutronc
Ajoutée le 05 Sep 2010
Minutage :  00:19:54
 

 
Clin d'Oeil
Alors qu'il marche dans le désert l'un des personnages shoote une vieille boite de conserve dont l'étiquette jaune comporte un crabe rouge:évocation des boites du "Crabe aux pinces d'or" (Tintin)
Ajoutée le 04 Nov 2011
Minutage :  01:15:00
 

 
Continuité
On peut voir à la fin du film Lucky Luke rentrer dans un tube à la poursuite de Cooper. Il est de profil,on voit que sa silhouette et il tient son revolver dans la main puis se retourne vers la caméra et tire vers le spectateur. Cette scène semble être un clin d'oeil à la célèbre introduction de chaque James Bond quand il apparait de profil avec son PKK dans une sorte de tube le tous sur fond blanc.
Ajoutée le 05 Nov 2009
Minutage :  01:35:00
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page