Mais où est passée la 7e compagnie (1973)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Mais où est passée la 7e compagnie
Réalisé par Robert Lamoureux

Jean Lefebvre : Pitivier
Pierre Mondy : Sergent Chaudard
Aldo Maccione : Tassin
Robert Lamoureux : Colonel Blanchet
Pierre Tornade : Capitaine Dumont
Jacques Marin : L'épicier
Robert Dalban : Le fermier

Tags : 7e compagnie , guerre , tassin , pitivier
 



Pages : 1  2  

 
Continuité
On remarque que l'homme est au milieu de sa carriole, alors que sur le plan suivant, il est sur le côté.
Ajoutée le 02 nov. 2014
 

 
Continuité
l’intérieur des casques m26 devraient êtres de couleur noir, hors, ici il sont brun
Ajoutée le 06 juin 2013
 

 
Anachronisme
les fusils que les soldats utilisent durant tous le film, sont des mas 36 après guerre. cela est de même pour les uniforme qui se croient du modèle 38 alors qu'il sont en réalité du modèle 1947.
Ajoutée le 06 juin 2013
 

 
Géographie
Quand le chef Chaudard revient de l'épicerie pour aller à la dépanneuse on s'apercoit enfaite qu'après quelques recherche le chef chaudard cour enfaite vers l'épicerie
Ajoutée le 02 janv. 2013
 

 
Anachronisme
scène de Pithivier au téléphone dans le cimetière. Le téléphone utilisé est un EE-8 de l'armée américaine. Ce type d'appareil n'arrivera en France qu'après le débarquement de Normandie en juin 1944.
Ajoutée le 13 janv. 2021
 

 
Anachronisme
Les allemands du film sont bien étrangement équipés, la dépanneuse capturé par Tassin et ses compères se trouve être un half-track américain, et les blindés panzer sont des... Pershings américain, blindé apparue à la fin de la guerre. Il été sûrement plus facile de camoufler du matériel américain (plus abondant) en allemand que de trouver du matériel authentique (rare).
Ajoutée le
Minutage :  00:03:07
 

 
Continuité
Le capitaine Dumont, monté sur la margelle d'un camion, pénètre dans la forêt. Quand on voit la scène de l'intérieur du bois, le camion est plein de sable alors que l'image précédente, il était intact.
Ajoutée le 01 mars 2004
Minutage :  00:03:53
 

 
Continuité
Le colonel Blanchet téléphone, quand l'explosion se produit, le niveau de son verre de bière a augmenté et le câble de téléphone est plus droit.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  00:06:01
 

 
Continuité
Quand la colonne Allemande arrive, le fil du téléphone traverse la route à 45° mais le soldat le ramasse à terre pour le couper.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  00:09:54
 

 
Continuité
Tassin, Pitivier et Chaudard quittent la compagnie pour s'installer sur la colline. Lorsqu'ils enterrent le fil, le chemin est en sable blanc. Lorsque les allemands découvrent le fil qui a été relevé, le chemin à cet endroit est en terre.
Ajoutée le 11 mars 2003
Minutage :  00:10:17
 

 
Continuité
Tassin appelle ses compères pour venir manger, il enlève un objet funéraire de la tombe pourtant quelques instants plus tôt quand Tassin s'installait, cet objet n'était pas sur la tombe.
Ajoutée le 08 mars 2005
Minutage :  00:10:34
 

 
Tournage
Pithiviers s'appuie sur la tombe qui sert de table, la stèle bouge, c'est une tombe factice en polystyrène.
Ajoutée le 01 mars 2004
Minutage :  00:10:44
 

 
Observation
La Soeur ainée de tassin est née en 1912 . Au mieux , Tassin est de 1913 ; il aurait donc 27 ans en 1940 . Il en fait un peu plus .Il nous apprend aussi qu'il a été marié il y a de çà 10 ans ; ce qui fait qu'il s'est marié à 17 ans !
Ajoutée le 10 mai 2007
Minutage :  00:11:57
 

 
Continuité
Les 3 hommes sautent le mur du cimetière et font leur PC sur la tombe de l'ancien maire, quand ils veulent rejoindre leur unité on peut voir qu'une des tuiles du mur est brisée.
Ajoutée le 01 mars 2004
Minutage :  00:13:19
 

 
Observation
Un Allemand salue à la Française , là c'est vraiment une erreur impardonnable . Mais bien entendu , c'est un film relativement comique , donc on pardonnera .
Ajoutée le 03 juil. 2014
Minutage :  00:13:23
 

 
Observation
Le sergent-chef Chaudard dit qu'il faut rejoindre une unité coûte que coûte. Cependant, juste après, il dit " lequel " au lieu de " laquelle ".
Ajoutée le 01 juil. 2012
Minutage :  00:16:31
 

 
Observation
dans l ecole qui sert de QG a "mirabelle" on distingue une date au tableau le 2 mai 1940 .devant on distingue ...edi (soit samedi soit mercredi ).le 2 mai 1940 etait un jeudi et de plus celui de l ascension . y avait il ecole pendant la guerre le jour de l ascension?
Ajoutée le
Minutage :  00:17:39
 

 
Observation
Lors du duel aérien opposant le lieutenant Duvauchel et les deux chasseurs allemand, le premier avion allemand abattu est en fait un T6 avion d'origine américaine tout comme l'avion du lieutenant. Le second avion allemand victorieux est lui, un caudron renault CR 714 avion d'origine française. Voila une lutwaffe bien mal équipée !
Ajoutée le 29 janv. 2005
Minutage :  00:35:32
 

 
Continuité
La caméra nous montre la cachette de Carlier, quelques instants plus tard quand Carlier commence à dégager le foin, on peut voir une scie à bûches qui n'était pas là auparavant.
Ajoutée le 08 mars 2005
Minutage :  00:39:09
 

 
Anachronisme
On peut voir la signalisation horizontale d'un stop. En 1940, les 'stop' n'étaient pas marqués au sol et de surcroît pas de couleur blanche, couleur adoptée à la fin des années 60.
Ajoutée le 01 mars 2004
Minutage :  00:58:41
 

 
Observation
L'action se passe au mois de mai 1940 lors de l'invasion allemande, mais dans plusieurs scènes on peut voir que les moissons sont faites (blés coupés, meules) donc le film n'a donc pas été tourné en mai mais à la fin de l'été.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:00:52
 

 
Continuité
La dépanneuse se retrouve sur un chemin de terre pleine de trous. Pithivier boit de l'eau dans sa gourde. Image suivante, il ne l'a plus dans les mains.
Ajoutée le 03 avril 2005
Minutage :  01:03:50
 

 
Anachronisme
Dans la boutique, on peut apercevoir des boites d'ovomaltine. Ce modèle de boite date de 1970. C'est le modèle de 1912 que l'on devrait apercevoir. Il a été légèrement modifié en 1942.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:05:25
 

 
Continuité
Les 3 comparses vont casser la vitrine du commerçant collaborateur. On peut voir que la vitrine n'est pas agencée comme quelques instants plus tôt, lors de la venue des deux Feldgendarmes.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:08:29
 

 
Observation
Lorsque Jean Lefevre et Tassin disent à l'épicier de faire le salut Allemand , Jean Lefevre le fait avec le bras gauche . Aller , on rie car c'est bien le but du film .
Ajoutée le 03 juil. 2014
Minutage :  01:08:54
 

 
Continuité
Carlier heurte la dépanneuse avec sa bicyclette, celle-ci se renverse au milieu de la route. Sur un plan plus large, elle n'est pas orientée de la même façon et se trouve sur le bord de la route.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:10:25
 

 
Continuité
Carlier en uniforme Français rejoint les autres dans la dépanneuse qui démarre, l'image suivante il est torse nu comme les autres.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:12:09
 

 
Anachronisme
La voiture utilisée par le colonel et apparaissant dans le film est une chevrolet de 1949 or l'histoire se passe en mai 1940.
Ajoutée le 11 mars 2003
Minutage :  01:15:33
 

 
Tournage
Le conducteur de char allemand ordonne un demi tour mais on voit déjà les traces des chenilles alors que la manoeuvre n'est pas encore faite. On assiste à la manoeuvre et on voit les traces les images suivantes.
Ajoutée le 08 mars 2005
Minutage :  01:21:09
 

 
Continuité
Le colonel Blanchet change de place le panneau 'Nach Paris' et le pose contre le hauban d'un poteau. Sur les images suivantes on voit le panneau en appui sur le poteau et non sur le hauban.
Ajoutée le 02 mars 2004
Minutage :  01:21:41
 

Pages : 1  2  


Autres films du même genre :

 

Retour haut de page