Fugitifs, Les (1986)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Fugitifs, Les
 




 
Clin d'Oeil
Roland Blanche apparait comme homme de main de Labib (Jean Benguigi) . Il jouait Jeannot le suicidaire dans les Compères. A noter que lorsque Labib interroge Pignon (qui reçoit des claques monumentales) on voit derrière lui les lettres B G (comme Benguigui ?) inscrites sur une boite juste derrière lui
Ajoutée le 22 Mar 2011
 

 
Clin d'Oeil
Roland Blanche apparait comme homme de main de Labib (Jean Benguigi) . Il jouait Jeannot le suicidaire dans les Compères. A noter que lorsque Labib interroge Pignon (qui reçoit des claques monumentales) on voit derrière lui les lettres B G (comme Benguigui ?) inscrites sur une boite juste derrière lui
Ajoutée le 22 Mar 2011
 

 
Clin d'Oeil
Roland Blanche apparait comme homme de main de Labib (Jean Benguigi) . Il jouait Jeannot le suicidaire dans les Compères. A noter que lorsque Labib interroge Pignon (qui reçoit des claques monumentales) on voit derrière lui les lettres B G (comme Benguigui ?) inscrites sur une boite juste derrière lui
Ajoutée le 22 Mar 2011
 

 
Tournage
Jean Lucas sort de prison. Duroc l'attend et ouvre sa portière. On voit un bras articulé et les lumières de tournage se refléter sur la portière.
Ajoutée le 15 Nov 2002
Minutage :  00:03:06
 

 
Continuité
La doublure de l'imper que tient le père de Tristan avant de rentrer dans l'hôtel Riviera (Burberry) n'a pas le même motif que celle de l'imper qu'il tient une fois entré dans l’hôtel.
Ajoutée le 15 Nov 2012
Minutage :  00:03:21
 

 
Observation
En sortant de la banque, Pignon relâche un instant la cuillère de la grenade défensive qu'il a dégoupillée. Normalement celle-ci aurait du s'armer et éclater….
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:10:50
 

 
Continuité
Quand Lucas et Pignon sortent de la banque, les policiers leur tirent dessus. Ils se cachent sous une voiture rouge dont on voit la vitre arrière se briser 2 fois.
Ajoutée le 01 Mar 2005
Minutage :  00:11:24
 

 
Continuité
Le conducteur de la Porsche arrête son véhicule juste sur un avaloir d'égout. la scène montrée sous un autre angle montre le véhicule stoppé devant l'avaloir.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:16:40
 

 
Continuité
Quand la voiture de Lucas démarre, on voit la perche et les mains du preneur de son se refléter dans la vitre latérale.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:19:38
 

 
Continuité
Pignon est jeté dans une cave par Labib, dans sa chute il renverse un jerrycan en plastique. Celui-ci a disparu quand on voit la scène prise depuis le haut de l'escalier. De plus le broc bleu n'a plus la même orientation.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:38:15
 

 
Continuité
Le rétroviseur du fourgon Renault s'est replié quand Lucas a défoncé le bar. On voit le rétro à nouveau en place quand Lucas sort du véhicule.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:42:52
 

 
Tournage
Lors de la scene du camion entrant dans le bar de Labib, au moment ou Lucas défonce le comptoir on voit sur la gauche de l'ecran un spot d'éclairage (dans les bonus il est dis que le camion a glissé sur le carrelage et a foncé de plein fouet dans le comptoir en donnant une peur bleu a Benguigui, le scénario ne prévoyait pas autant de dégâts, ce qui ajoute de la crédibilité a la scène)
Ajoutée le 31 Oct 2017
Minutage :  00:43:00
 

 
Observation
Quand François Pignon dit au revoir à Jean Lucas et que Jeanne dit 'T'en vas pas !!' , leur ombre est parallèle au camion. Sur le plan suivant , leurs ombres ne sont plus orientées de la même façon par rapport au camion.
Ajoutée le 30 Jan 1999
Minutage :  00:46:14
 

 
Continuité
Quand Lucas récupère Pignon qui fuit devant la police, on voit que la porte latérale du fourgon est restée ouverte. Quelques secondes plus tard, alors que le véhicule s'arrête, la porte est fermée.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:48:04
 

 
Tournage
Quand Lucas et Pignon sont cachés dans le buisson au moment qu'il aperçoivent Jeanne, et lorsque la caméra les filmes, on voit bien le micro apparaître sur la gauche
Ajoutée le 21 Dec 2011
Minutage :  00:49:31
 

 
Continuité
Un vieil homme ramène Jeanne à des policiers. L'ombre projetée par le bâtiment n'est pas très grande, le soleil étant haut dans le ciel. L'image suivante on voit les policiers quittant le Parc avec la fillette, l'ombre du bâtiment est beaucoup plus importante.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:50:33
 

 
Continuité
Au travers des vitres de la pièce, on voit le commissaire qui s'assoie sur l'angle du bureau. L'image suivante, la scène étant filmée de l'intérieur, le commissaire est pratiquement assis au milieu du bureau.
Ajoutée le 05 Feb 2006
Minutage :  00:51:27
 

 
Tournage
Pignon va a l'assistance avec Lucas. Quand Pignon ouvre la porte , on voit les lumières de tournage se refléter dessus.
Ajoutée le 15 Nov 2002
Minutage :  01:01:17
 

 
Observation
Pignon va a l'assistance avec Lucas. Avant que Lucas ouvre la porte , Ils passent devant une fenêtre qui est entrouverte. Inutile donc de s'embêter avec la porte :p
Ajoutée le 25 Feb 2010
Minutage :  01:01:20
 

 
Tournage
Lucas arrive avec la voiture des propriétaires. On voit les lampes de tournage et l'équipe sur la portière.
Ajoutée le 27 Nov 2009
Minutage :  01:15:30
 

 
Continuité
Lucas et Pignon emmènent Jeanne chez un des clients de Lucas. ils possèdent une renault 25. on remarque que la voiture a des jantes alu 5 boulons et plus tard, de beaux enjoliveurs de roues en plastique.
Ajoutée le 16 Aug 2003
Minutage :  01:16:28
 

 
Observation
Pour passer le contrôle routier, Lucas fait passer croire aux gendarmes que sa pseudo-épouse Marie-Cécile est entrain d'accoucher. Quelques instants après, ils sont arrivés sous escorte à la clinique. Ce qui est curieux, c'est que les gendarmes et les brancardiers ne se posent aucune question alors qu'on voie parfaitement que Pignon alias Marie-Cécile n'a pas du tout le ventre d'une femme enceinte. Et pour une future maman censée ressentir les douleurs de l'accouchement, le même comédien ne semble pas avoir de mal à s'allonger seul sur la civière.
Ajoutée le 19 Dec 2006
Minutage :  01:20:43
 

 
Géographie
Lucas montre du doigt l'Italie à François Pignon et à sa fille, sous-entendu qu'ils sont dans les Alpes. Or l'importante quantité d'immatriculations terminant par le chiffre 33 prouve que l'histoire se déroule dans la Gironde. Par ailleurs, le trio est en cavale et doit faire face à de nombreux barrages policiers. Toutes ces conditions réunies, pourquoi aller si loin alors que l'Espagne et les Pyrénées sont beaucoup plus proches ?
Ajoutée le 19 Dec 2006
Minutage :  01:21:43
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page