Kingdom of Heaven (2005)

Remarques





 
Jaquette de Kingdom of Heaven
 




 
Observation
Au moment de défendre Jérusalem, il n'y a que quelques chevaliers et les habitants. Balian les 'fait' chevaliers et les appellent à se défendre. Le lendemain ils sont tous équipés de casques, boucliers, armes et... de cottes de maille... En admettant qu'il y eu une réserve d'arme dans la ville, ca m'étonnerait qu'il y en ait pour tout le monde. Et en une journée faire des milliers de cottes de mailles, sachant qu'il faut assembler au minimum 3000 anneaux métalliques par pièce, et que ca coute très cher me parait assez difficile.
Ajoutée le 18 sept. 2004
 

 
Géographie
On voit les arabes de l'époque habillés de turbans avec des capuchins, or , ce genre de vétement est typiquement maghrébin pour ne pas dire marocain.
Ajoutée le 29 nov. 2004
 

 
Observation
Quand les musulmans faisaient leurs prières au port, ils étaient dispersés, alors que le basique d'une prière à l'assemblée est d'être côte à côte et coude à coude.
Ajoutée le 29 nov. 2004
 

 
Observation
Baliant réussit à trancher Les côtes de mailles alors qu'il était impossible de le faire. Les estocs n'existaient pas, les épées n'étant pas faites pour.
Ajoutée le 17 avril 2005
 

 
Observation
Lorsqu'on voit la femme qui va être enterrée, au début du film, le prètre lui arrache la croix qu'elle a au cou et on voit la gorge bouger. Elle n'est pas censée être morte?
Ajoutée le 01 oct. 2005
 

 
Observation
Dans le film, Guy de Lusignan et Renaud de Châtillon sont présentés comme des Templiers, ce qu'ils ne sont absolument pas. Tous les deux sont des nobles débarqués en Terre Sainte pour y faire fortune, et ils ont femme et enfants. Le Grand Maître du Temple est alors Gérard de Ridefort, personnage que l'on voit dans le film mais qui n'est jamais nommé. Par ailleurs, on distingue dans la film à plusieurs reprises les croix noires sur fond blanc des chevalieurs teutoniques (drapeaux, boucliers et armures des assassins envoyés tuer Balian près du palmier et du puits). Or l'Ordre Teutonique n'apparaît que bien des années plus tard. Il y a encore bien d'autres erreurs dans le film...
Ajoutée le
 

 
Géographie
Lorsque le bateau de Balian fais naufrage, le navire est disloqué en hauteur à une longue distance de la mer.... Image valable sur l'atlantique, mais pas en Méditerranée (Il n'y a pas de marée). Même avec une très forte tempéte, le vaisseau ne peux pas s'échouer à 50m du rivage
Ajoutée le 15 mai 2007
 

 
Géographie
Même erreur que dans 'Troie' car Jérusalem est une grande cité marchande, qui plus est un lieu de pélérinage. La route d'accès, toujours à l'extérieur des fortifications, est invisible par rapport au paysage. Les voyageurs arrivaient donc n'importe comment et par n'importe où au devant de la porte des remparts ? Pourtant si un chariot passe, il laisse au moins une trace dans la poussière...
Ajoutée le 20 nov. 2007
 

 
Observation
Durant le siège de Jerusalem, les troupes de Saladin bombardent la ville avec des boulets enflammés -sans doute pleins de naphte- mais ils explosent comme des obus et font trembler les murs. De plus, les catapultes, mangonneaux et autres balistes envoient leurs pierres toutes les 5 à dix secondes, alors qu'il fallait plusieurs heures pour préparer ces machines pour un seul tir ! Cela rappelle plutôt Stalingrad...
Ajoutée le 24 juil. 2009
 

 
Observation
Comme pour beaucoup d'autres films historiques récents, la mise en scène dépasse la réalité : le Krak des chevaliers est trois fois plus haut qu'en réalité, Jerusalem semble avoir un million d'habitants (la ville parait bien plus vaste et peuplée qu'aujourd'hui !). Enfin, les armées de Saladin n'avaient pas 200 000 hommes, "seulement à Damas", alors que Damas n'avait pas le quart de cette population. Des armées de quelques dizaines de milliers d'hommes (dont des milliers de cavaliers) paraissaient énormes à l'époque.
Ajoutée le 24 juil. 2009
 

 
Observation
Dés la première bataille (en France), des soldats utilisent de petites arbalètes, qui n'ont été connues en Occident que deux siècles plus tard.
Ajoutée le 24 juil. 2009
 

 
Observation
Cela peut sembler étonnant, mais la fin du film est exacte : le chevalier qui défendait Jerusalem a bien promu chevaliers tous les hommes valides de la ville ! Ce qui a galvanisé les défenseurs. Et Saladin, que les Francs s'accordaient à reconnaitre chevaleresque, leur a permis de rejoindre un port Franc, sains et saufs
Ajoutée le 04 sept. 2009
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page