Tontons flingueurs, Les (1963)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Tontons flingueurs, Les
 



Pages : 1  2  

 
Observation
Le flingue de Théo change quelquefois de sonorité, tout comme celui de chacun de ses complices.
Ajoutée le 26 nov. 2013
 

 
Observation
Le même théme musical est resservi encore et encore à toutes les sauces durant tout le film !
Ajoutée le 26 nov. 2013
 

 
Observation
Le camion conduit par Fernand ralentit juste avant les clous balancés sur la route par les complices de Théo, comme si Fernand le savait. Il roule droit dessus mais on entend aucun pneu éclater. De plus, en perdant le contrôle du véhicule, Fernand met les bras devant son visage trop longtemps avant de heurter le panneau publicitaire.
Ajoutée le 26 nov. 2013
 

 
Observation
Lors de la fusillade finale dans le manoir, on peut apercevoir des révolver avec silencieux (d'où les divers bruitages). Or, ce dispositif n'existe pas pour une telle arme.
Ajoutée le
 

 
Observation
Pendant la fête, en plus d'être basées sur la même mélodie, toutes les chansons ont les mêmes paroles (I Dream Of You).
Ajoutée le 16 janv. 2018
 

 
Observation
Au générique d début, sur les gros plans du clignotant avant de la 404 de Fernand, il est seul. Sur le plan plus éloigné où Fernand arrive à Paris, le clignotant est juste en-dessous d'une veilleurse blanche allumée.
Ajoutée le 07 janv. 2020
 

 
Tournage
Quand la Peugeot 404 se gare sur les Champs-Elysées, on voit que ce n'est pas Lino Ventura qui est au volant.
Ajoutée le
Minutage :  00:02:17
 

 
Continuité
Reflet dans la glace : Pascal (Venantino Venantini) a la cravate de travers et les mains sur les hanches, pouces vers l'arrière et doigt vers l'avant. En 'vision directe' : sa cravate est droite et il a les mains sur les hanches avec les pouces vers l'avant et les doigts vers l'arrière. Deux changements de plan avec la même erreur.
Ajoutée le 21 juil. 2006
Minutage :  00:08:08
 

 
Observation
Erreur: Fernand décrit au Mexicain la rue, vue de la fenêtre de son appartement. On voit l'Arc de Triomphe pile dans l'axe de l'avenue de la grande armée. Or aucun immeuble ne peut avoir cette vue, il faudrait qu'il soit construit sur l'avenue! Philippe Bon
Ajoutée le 21 avril 2010
Minutage :  00:10:25
 

 
Continuité
Théo éteind la lumière de la cabine téléphonique de la salle de billards. Sur le plan suivant, plus large, elle est de nouveau allumée.
Ajoutée le
Minutage :  00:11:34
 

 
Continuité
Les cartes à jouer et le paquet de cigarettes, sur la table de jeu devant Henri, n'ont pas la même position d'un plan à l'autre.
Ajoutée le
Minutage :  00:14:21
 

 
Continuité
Lorsque Fernand et ses deux hommes de main délogent Théo de la distillerie, un des hommes de Théo a un fusil de chasse à 2 canons juxtaposés, or il tire 4 coups de feu sans recharger.
Ajoutée le 29 sept. 2003
Minutage :  00:15:00
 

 
Continuité
M. Fernand entre dans sa voiture, sort son briquet et allume sa cigarette. Quand il a refermé son zippo, on voit que la cigarette n'est pas allumée.
Ajoutée le
Minutage :  00:15:00
 

 
Tournage
un intrus (une femme ?) arrive et repart derrière la maison. On dirait que cet intrus vient de s'apercevoir que la prise est en cours. Il repart prestement derrière la maison.
Ajoutée le
Minutage :  00:15:40
 

 
Continuité
Lors de la premiere rencontre entre Fernand et Maître Folace, Maître Folace n'a pas de fume-cigarette, dans le second il a un fume-cigarette à la bouche.
Ajoutée le 08 avril 2003
Minutage :  00:20:00
 

 
Continuité
Sur le plan de face, le col de l'imperméable de Pascal est relevé. Sur le plan suivant, de dos, il est rabattu. Et ainsi de suite à chaque changement de plan.
Ajoutée le
Minutage :  00:30:46
 

 
Continuité
Lors du 'meeting' sur la péniche, Paul Volfoni parle en gros plan et on voit que sa cigarette est presque entièrement fumée. Plan suivant, opposé, elle est plus longue.
Ajoutée le
Minutage :  00:33:07
 

 
Continuité
On voit Me Folace tailler deux fois de suite son crayon à papier, sur deux plans différents. Et à chaque fois il souffle dans le taille-crayon.
Ajoutée le
Minutage :  00:36:10
 

 
Tournage
On voit que ce n'est pas Lino Ventura qui conduit le camion de pastis clandestin.
Ajoutée le
Minutage :  00:53:00
 

 
Tournage
vers la fin de la scène de la cuisine, raoul se leve et sort.quand il ouvre la porte (c'est tres furtif) on a l'impression qu'il se prend la porte en plein dans le nez (d'ailleurs on entend un leger 'ouch')
Ajoutée le 18 sept. 2007
Minutage :  01:09:55
 

 
Tournage
Lorsque Fernand Naudin quitte le taxi qui l'amène à l'appartement des deux amoureux, on aperçoit dans le bas de la vitre abaissée du chauffeur une partie de la foule de spectateurs ou de l'équipe technique.
Ajoutée le 04 janv. 2006
Minutage :  01:17:36
 

 
Continuité
Le valet Jean montre à Fernand le numéro d'immatriculation du Taxi que Patricia a pris pour s'enfuir. Fernand se fait conduire par le même taxi là où Patricia s'est réfugiée. La plaque d'immatriculation de la voiture n'est pas celle que Jean a noté.
Ajoutée le 13 nov. 2003
Minutage :  01:17:52
 

 
Tournage
Dans la scène de la cuisine, on entend Volfoni dire : 'Oh! Monsieur Fernand'. Or il est en fond de plan et sa bouche ne bouge pas.
Ajoutée le 12 oct. 2003
Minutage :  01:19:55
 

 
Observation
Dans la scène de l'assaut de la maison, les Tontons se défendent avec des armes équipées de silencieux ... Or, tous les tireurs vous le diront, un silencieux sur une arme à barillet alias revolver ne sert à rien, détonation garantie ... Mais les bruitages sont là pour le gag.
Ajoutée le
Minutage :  01:20:00
 

 
Continuité
Quand Patricia sort de la cuisine de l'appartement d'Antoine, elle tient le seau à glaçon dans sa main. Plan suivant, elle le porte par la anse.
Ajoutée le
Minutage :  01:21:50
 

 
Observation
Si c'était réellement les Volfoni qui avaient envoyé le colis piégé à Fernand, ils n'auraient sans doute pas été stupides au point de mettre leurs nom et adresse dessus.
Ajoutée le
Minutage :  01:24:00
 

 
Continuité
Dans le garage de Fernand, Raoul Volfoni allume une lampe torche. Un projecteur de tournage s'allume simultanément et éclaire Paul, qui ne peut pas être éclairé par la lampe à l'endroit où il se trouve.
Ajoutée le
Minutage :  01:26:00
 

 
Observation
Dans le garage de Fernand, Raoul Volfoni allume une lampe torche. Un projecteur de tournage s'allume simultanément et éclaire Paul, qui ne peut pas être éclairé par la lampe à l'endroit où il se trouve.
Ajoutée le
Minutage :  01:26:00
 

 
Observation
Quand Fernand lit le journal où la une relate l'affaire du camion incendié, la photo montre une carcasse de camion de moyen tonnage (probablement un Berliet GLC de 13,5 tonnes) alors que le camion utilisé était un Renault Galion de petit tonnage (2,5 tonnes), véhicule qui n'a rien de commun avec celui de la photo du journal.
Ajoutée le 29 nov. 2013
Minutage :  01:27:50
 

 
Tournage
Théo pousse son complice contre le casier à bouteilles. On voit que celui-ci se fait vraiment mal en se cognant contre le métal.
Ajoutée le
Minutage :  01:30:00
 

Pages : 1  2  


Autres films du même genre :

 

Retour haut de page