Peur sur la ville (1975)

Tournage





 
Jaquette de Peur sur la ville
Réalisé par Henri Verneuil

Jean Paul Belmondo : Jean Letellier
Charles Denner : Moissac
Adalberto Maria Merli : Pierre Valdeck / Minos
Rosy Varte : Germaine Doizon
Jean Martin : Commissaire Divisionnaire

Tags : peur , ville , tueur , minos , metro , letellier , belmondo
 



Pages : 1  2  3  

 
Continuité
Quand Letellier et Moissac quittent le bar, on entend plus le juke-box, puis on l'entend de nouveau.
Ajoutée le
 

 
Continuité
Les trois numéros de téléphone sensés être dans le quartier ou habite Norah Elmer , desservent en fait des secteurs différents: 551-87-98 (nouveau numéro de téléphone de Norah Elmer inscrit dans son carnet bleu) Correspond à Paris intra muros. 825-18-96 (Commissariat de quartier, inscrit sur le feuillet volant sur la page de milieu du carnet beige en forme de triptyque) dessert principalement Boulogne Billancourt. DEF-44-52 (commissariat d'arrondissement, écrit sur la pancarte du commissariat de quartier et dit par le gardien d'immeuble). C'est le quartier de la défense, cet indicatif dessert effectivement Courbevoie où se trouve la tour ou habite Norah Elmer.
Ajoutée le 12 juil. 2009
Minutage :  00:07:54
 

 
Continuité
LeTellier sort sa carte de Police et l'appuie sur le bar. Sur le plan suivant , il la tient à hauteur de ses épaules.
Ajoutée le
Minutage :  00:12:40
 

 
Anachronisme
La séquence à la banque d'Asnières se déroule 2 ans avant le déroulement normal du film tourné en 1974. Or, sur l'affiche présente à l'entrée de la banque, figure l'année 1974 au lieu de 1972.
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:17:26
 

 
Continuité
Lorsque Letellier entre dans la 504, on voit une AMI 8 beige garée. Lorsque la voiture démarre, l'AMI 8 a disparu.
Ajoutée le
Minutage :  00:17:59
 

 
Continuité
Lors de la fuite de Marcucci de la banque d'Asnières, les véhicules stationnés en arrière-plan ne sont les mêmes entre deux plans successifs.
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:18:02
 

 
Continuité
Lors de la course poursuite après le hold-up à la banque d'Asnières, entre deux plans successifs, la position de la main de Letellier sur le volant n'est pas la même.
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:18:56
 

 
Continuité
Lors de la course poursuite après le hold-up à la banque d'Asnières, l'arrière-plan lorsqu'un passant est tué est le même à 150 mètres près, que celui apparaissant au début de celle-ci, une cinquantaine de secondes plus tôt, environ (cf. tours et station service).
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:19:08
 

 
Continuité
Lors de la course poursuite après le hold-up à la banque d'Asnières, l'arrière-plan n'est pas le même entre deux plans successifs (bâtiments, station service et voitures en stationnement).
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:19:09
 

 
Tournage
A la fin de la course poursuite à Asnières, le conducteur initial de la 504 est mort et Letellier la conduit depuis le siège passager, le défunt conducteur a même la tête en arrière sur certains plans. Mais après l'accrochage entre la 504 et une DS, la 504 part en tête à queue, et on constate que cette voiture est contrôlée depuis le siège conducteur. On semble même reconnaître le cascadeur Remy Julienne au volant.
Ajoutée le 12 nov. 2004
Minutage :  00:19:18
 

 
Continuité
Letellier pose la photo de Marcucci dans la boite à oeufs, elle est inclinée mais lorsque Letellier évoque le hold-up, la photo est bien droite.
Ajoutée le 15 avril 2003
Minutage :  00:19:21
 

 
Continuité
Peu après la défenestration de Norah Elmer, le policier chargé du relevé d'empreintes sur la fenêtre de son appartement n'a pas la même posture entre deux plans successifs.
Ajoutée le
Minutage :  00:22:54
 

 
Continuité
Lorsque le comissaire Letellier allias Jean Paul Belmondo passe de l'autre côté du balcon qui mène à l'appartement de Julio Cortes, il regarde la caméra un tout petit instant.(John Sehil)
Ajoutée le
Minutage :  00:27:44
 

 
Continuité
Quand le Commissaire LETELLIER va pour pénétrer dans l'appartement de CORTES, on voit des lumières de tournage se refléter dans les vitres de la fenêtre.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:27:59
 

 
Continuité
Quand CORTES tire à travers la fenêtre, un impact apparaît dans la vitre. Sur un plan suivant il y a une fissure, partant vers le haut, qui n'était pas apparente sur le plan précédent.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:28:15
 

 
Continuité
Lors de la séquence chez l'ancien amant de Norah Elmer, le commissaire Letellier a deux boutons de sa veste accrochés avant de sauter sur le balcon. Une fois sur le balcon, il n'a plus qu'un seul bouton attaché.
Ajoutée le 23 oct. 2004
Minutage :  00:28:24
 

 
Continuité
Dans l'appartement de l'ancien amant de Norah Elmer, le commissaire Letellier a sa cravate qui sort de sa veste. Sur un plan suivant, sa cravate est rentrée. Sur les plans qui suivront, elle sera de nouveau sortie.
Ajoutée le 24 oct. 2004
Minutage :  00:29:03
 

 
Continuité
Sur deux plans successifs, le Commissaire LETELLIER ne tient pas de la même façon, le magazine qu'il lit devant CORTES.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:29:13
 

 
Continuité
Sur deux plans successifs, CORTES n'a pas sa main posée de la même façon sur la table.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:29:25
 

 
Continuité
Quand le Commissaire LETELLIER ouvre la valise de CORTES, il a la main gauche tâchée de sang. Sur un plan suivant, alors qu'il ne s'est pas essuyé la main, le sang est invisible.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:30:34
 

 
Continuité
Letellier porte parfois deux chevalières à chaque petit doigt et parfois une seule à sa main droite.
Ajoutée le 30 avril 2005
Minutage :  00:33:37
 

 
Anachronisme
Lorsque le journal France-Soir est feuilleté dans le bureau du Commissaire Letellier, la date indiquée sur la une (31 décembre 1974) diffère de celle présente au niveau de la page des informations générales (samedi 30 novembre 1974).
Ajoutée le
Minutage :  00:36:23
 

 
Tournage
Moissac fait mine de lire un passage de "la divine comédie" de Dante:"Minos, c'est la terrible voix de la conscience qui juge les intentions et qui prononce les condamnations".Or cette citation est fausse. Si on y remplace Minos par Caïn c'est une allusion au poème de Victor Hugo: "la conscience".D'ailleurs l'oeilde verre de Pierre, alias Minos, dans le film illustre "l'oeil de Caïn" du poème de Victor Hugo.
Ajoutée le 17 juin 2009
Minutage :  00:40:19
 

 
Continuité
Sur un plan le livre que consulte le Commissaire LETELLIER est ouvert alors que sur le plan suivant il est fermé.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:45:33
 

 
Continuité
Quand le Commissaire LETELLIER et l'Inspecteur MOISSAC arrivent au pied de l'immeuble de Germaine DOIZON, la vitre de la Renault 16 côté passager est fermée (on voit des reflets). Sur un plan suivant, alors que personne n'a pas touché à la vitre, celle-ci est totalement abaissée.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:45:40
 

 
Continuité
Sur deux plans successifs, le Commissaire LETELLIER ne tient pas le livre de la même façon.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:45:44
 

 
Continuité
Quand le Commissaire LETELLIER et l'inspecteur MOISSAC arrivent au pied de l'immeuble de Germaine DOIZON, une Citroën DS est stationnée derrière leur Renault 16. Quelques instants plus tard, quand le Commissaire sort de sa voiture, la Citroën est remplacée par une Volvo.
Ajoutée le 12 oct. 2007
Minutage :  00:45:50
 

 
Continuité
Lorsque Letellier et Moissac arrivent au pied de l'immeuble de Germaine Doizon, il pleut et le trottoir est mouillé. Quelques minutes plus tard, lorsque Letellier se lance à la poursuite de Minos sur le toit de ce même immeuble, on constate qu'il fait beau et que le sol est sec.
Ajoutée le
Minutage :  00:48:26
 

 
Continuité
Lors de la séquence continue sur les toits des Galeries Lafayette, il y a un problème de raccord entre deux plans. Lorsque le commissaire Letellier saute entre deux toits, il part d'un toit recouvert de zinc ; sur le plan suivant, on constate que le toit d'où il provient est en béton.
Ajoutée le 21 janv. 2005
Minutage :  00:50:30
 

 
Continuité
Lors de la séquence continue sur les toits des Galeries Lafayette, on constate qu'un débris provoqué par l'impact d'une balle tirée par Minos n'a pas exactement la même position entre deux plans différents.
Ajoutée le 22 janv. 2005
Minutage :  00:51:18
 

Pages : 1  2  3  


Autres films du même genre :

 

Retour haut de page